Les plus gros scandales de Brigitte Bardot

Les plus gros scandales de Brigitte BardotL’habituée du barreau Avec cinq condamnations judiciaires dues à ses propos au sujet de l’immigration, du métissage,  de l’homosexualité ou encore de l’abattage rituel des animaux, Brigitte Bardot a montré qu’elle n’était pas du genre à mesurer ses propos . C’est un entretien accordé au Figaro qui met le feu aux poudres en 1996. Dans ce dernier, l’actrice dénonce les conditions d’abattage des moutons par la communauté musulmane lors de l’Aïd El-Kebir avec des propos assez virulent : « Et puis voilà que mon pays, la France, ma patrie, ma terre est de nouveau envahie, avec la bénédiction de nos gouvernements successifs, par une surpopulation étrangère, notamment musulmane, à laquelle nous faisons allégeance. De ce débordement islamique, nous devons subir à nos corps défendant, toutes les traditions. D'année en année, nous voyons fleurir les mosquées un peu partout en France alors que nos clochers d'églises se taisent faute de curés. » Des propos qui lui vaudront une première plainte pour « provocation à la discrimination raciale » déposée par le MRAP, la LICRA et la Ligue des droits de l’homme. Un motif pour lequel, la star du Mépris sera condamnée à plus reprises, notamment l’année suivante, puis en 2000. Les étrangers ne sont pas les seuls à ne pas avoir trouvé grâce aux yeux de Brigitte Bardot. Dans son livre Un cri dans le silence elle écrit : « Certains homosexuels ont toujours eu un goût et un talent plus subtil, une classe, une envergure, une intelligence, un esprit, un esthétisme qui les différenciaient du commun des mortels jusqu’à ce que tout ça dégénère en lopettes de bas étage, travelos de tous poils, phénomènes de foire, tristement stimulés dans cette décadence par la levée d’interdits qui endiguaient les débordements extrêmes. »

News People | Actualités & informations – Yahoo Actualités FR